Quelles sont les solutions pour aider un proche en perte d’autonomie ?

La perte d’autonomie est fréquente chez les personnes âgées, et rares sont celles qui, à un âge avancé, parviennent à mener leur vie avec autant d’aisance que durant leurs jeunes années. Il est nécessaire de procurer à nos séniors des conditions de vie agréables et de l’assistance, mais cela n’est pas toujours facile. Si le voisinage ou la famille d’une personne âgée peuvent lui rendre visite et l’aider de temps en temps, il leur sera difficile d’être présents en permanence. Un placement en maison de retraite pourrait également être jugé excessif pour un sénior ne souffrant que d’une diminution mineure de ses aptitudes. De plus, cette solution coûteuse est mal acceptée des séniors, qui souhaitent à 80% demeurer aussi longtemps que possible à leur domicile. Les solutions de téléassistance sont un bon compromis entre sécurité et indépendance, et garantissent à une personne âgée de pouvoir demeurer chez elle sans craindre l’isolement pour autant. Ces solutions peuvent prendre différentes formes.

Le maintien en bonne santé

C’est l’affaiblissement physique et parfois intellectuel qui provoque, à terme, la perte d’autonomie des séniors. Il est donc essentiel pour eux de maintenir une activité physique minimal, des déplacements à pied ou des tâches ménagères par exemple, afin de prévenir une atrophie musculaire qui pourraient un jour les contraindre au fauteuil roulant ou à des mouvements très limités. Une stimulation intellectuelle et du contact social auront les mêmes effets positifs de maintien en forme d’un sénior, de même qu’une hygiène de vie et une alimentation saine, qui participeront grandement au maintien d’un corps vif et en bonne santé. Ces solutions simples du quotidien peuvent avoir des effets bénéfiques importants à ne pas négliger.

Les dispositifs électroniques

Les dispositifs électroniques permettent aux séniors de vivre seuls sans risque d’être ignorés en cas d’accident. Les bracelets anti-chute, par exemple, sont conçus pour détecter les chocs. En cas de chute, ou sur simple pression de la personne âgée, le bracelet contactera automatiquement un opérateur à distance, disponible en permanence, qui prendra contact avec la personne et pourra, si cela est nécessaire, envoyer une équipe de secours directement sur place. D’autres dispositifs, semblables à des capteurs de mouvements répartis dans la maison, pourront enregistrer les entrées et sorties de la personne âgée dans les différentes pièces, et donner l’alarme s’ils constatent une présence anormalement longue et inhabituelle dans une pièce, comme un sénior qui resterait par exemple plusieurs heures dans une salle de bain, et pourrait donc avoir eu un accident.

L’aménagement de la maison

Une salle de bain, un escalier, peuvent vite devenir problématiques pour un sénior physiquement réduit, or, de nombreux aménagements existent. Un monte-escalier transportera rapidement et sans effort son passager d’un étage à l’autre de la maison, tandis que dans la salle de bain, des tapis antidérapants, des barres de renforts fixées aux murs ou un siège de bain escamotable sont autant de solutions peu coûteuses qui limiteront les risques de chutes pour une personne âgée. De même, des interrupteurs automatiques ou sonores sont des agréments qui rendront le quotidien d’une personne diminuée bien plus agréable.

Les aides humaines

Les aides humaines peuvent assister jour après jour les personnes âgées dans leurs tâches diverses, et favoriser les liens sociaux. Une aide-ménagère peut s’avérer utile, surtout dans les grandes maisons, pour entretenir des conditions d’hygiène convenables et offrir à un sénior des conditions de vie agréables. Une aide médicale, ou infirmière à domicile, peut également éviter à la personne âgée de fatigants déplacements répétés chez le médecin. L’aide médicale peut suivre à domicile le développement d’une pathologie ou sa rémission, ausculter son patient ou lui donner des médicaments. Enfin, une aide administrative sera utile aux personnes âgées dans leurs démarches diverses, liées ou non à leur âge. Ces aides pourront par exemple prendre en charge les contacts avec la caisse de retraite ou effectuer une demande d’aide aux personnes âgées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *