Quelles solutions pour le maintien à domicile des personnes âgées ?

Lorsqu’une personne âgée est encore autonome, le maintien à domicile est recommandé. C’est la solution plébiscitée par les personnes âgées et leur famille. Néanmoins, le maintien à domicile peut être difficile à mettre en place. Il nécessite dans un premier temps d’anticiper la perte d’autonomie de la personne âgée. Dans un second temps, le recours à des aides à domicile devra être envisagé.

Anticiper la perte d’autonomie

Afin de permettre aux personnes âgées de rester à domicile, il est nécessaire d’anticiper la perte d’autonomie. La famille de la personne dépendante peut dans un premier temps surveiller son état de santé. C’est prêter attention à ses habitudes alimentaires et s’assurer qu’elle continue à avoir une activité physique.

Dans un second temps il faudra envisager d’équiper la maison de la personne âgée afin d’éviter par exemple qu’elle chute. Cet équipement peut prendre la forme d’un boitier de téléassistance.

La dernière étape essentielle à l’anticipation du maintien à domicile des personnes âgées, est d’adapter le logement. Ici encore le principal but est d’éviter la chute de la personne dépendante. Adapter le logement des personnes âgées c’est également améliorer leur confort. Plusieurs aménagements sont possibles. Vous pouvez premièrement commencer par enlever les meubles qui gênent le passage ou qui pourraient provoquer des chutes. Cela peut également être la pose d’antidérapants sous les tapis glissants. Vous pouvez ensuite abaisser le niveau de certains meubles, dans la cuisine ou les sanitaires par exemple, afin que ceux-ci soient plus accessibles. Dans la chambre à coucher, certains aménagements peuvent également être effectués afin de faciliter le couchage, notamment rehausser le lit.

 

Dans certains cas certains travaux plus importants devront être effectués : remplacer une baignoire par une douche aménagées pour les personnes âgées, installer un monte-escalier, des rampes etc. Ces installations peuvent être financées par l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) à condition que la personne âgée y ait droit.

Le recours à des aides à domicile

Lorsque l’on perd progressivement son autonomie, les tâches du quotidien deviennent difficiles à réaliser pour les personnes âgées. C’est pourquoi il est nécessaire de faire appel à des aides à domicile. L’accompagnement de la personne âgée va dépendre de son degré d’autonomie. Dans un premier temps un simple service de portage de repas à domicile peut être envisagé afin de faciliter la vie quotidienne. Ensuite il faudra envisager de recourir aux services d’une aide-ménagère. L’aide-ménagère va aider la personne âgée dans la réalisation de ses tâches ménagères quotidiennes. Elle fait les courses, le ménage, la cuisine, et selon l’état de la personne âgée, l’aider à manger.

Si la personne âgée a besoin d’un accompagnement plus important, elle devra alors être suivie par une auxiliaire de vie. L’auxiliaire de vie s’occupe des tâches ménagères mais elle aide également la personne dépendante à faire sa toilette, s’habiller. Elle peut également l’accompagner lors de sorties et s’occuper de ses démarches administratives.

Outre la mise en place d’un accompagnement pour les tâches de la vie quotidienne, il faut s’assurer que la personne dépendante reçoive les soins adaptés. Il est alors nécessaire lorsque la personne âgée a des problèmes de santé, de faire appel à une infirmière. Le recours à une infirmière est pris en charge par la sécurité sociale dès lors qu’elle est mandatée par le médecin traitant.

Les alternatives au maintien à domicile

Dans certains cas, l’anticipation de la dépendance et le recours à des aides à domicile ne sont pas suffisants pour maintenir la personne âgée à son domicile. Cela ne veut cependant pas dire qu’elle doive aller en maison de retraite. Il existe des solutions alternatives.

La première solution peut être de déménager dans un logement plus adapté que son précédent domicile. Cela peut être par exemple un logement de plain-pied, plus proche des commerces ou de la famille de la personne dépendante.

La seconde solution peut être d’intégrer une résidence de services pour seniors. Elles ont l’avantage de permettre aux personnes âgées un maintien à domicile tout en étant encadrées par un personnel compétent dans un environnement sécurisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *